Annonce


Besoin d'un assurance personnalisée

TOUTASSURANCES31

Nathalie RUBIRA Courtier


Pour formuler une nouvelle demande "Nouvelle discussion" il faut être enregistré et identifié

#1 19-06-2012 18:35:15

Pierre
Administrateur

Le 19 juin 50e anniversaire de mon départ de Mascara

Aujourd'hui 19 juin à 14h, cela fait 50ans que ma mère mes 6 frères et sœurs et moi avons quitté Mascara. Quand ma mère a décidé de partir pour la France pour être à l'abri et voir ce qui allait se passait à l'indépendance, nous n’avons trouvé que deux valises en carton plus une malle en bois, caisse à outils de mon frère Robert lors de sont apprentissage chez un Menuisier, une petite valise en bois, celle que mon frère Joseph avait au service militaire et un baluchon fait avec un drap.  Mon père, sapeur pompier, n'a pas voulu quitter son poste. Il disait qu'il avait toujours vécu et travaillé avec les Arabes et qui ne craignait rien. Nous n'avions pas de famille en France, enfin un oncle frère à mon père qui est resté après la guerre de 39/45, mais il ne pouvait pas nous accueillir. Ma mère avait une amie, Mme Moutraire, ancienne concierge du grand hôtel, qui était parti 6 mois au paravent  à Castres Tarn.
J'ai eu des difficultés à obtenir l'autorisation de quitter le territoire, pour ma mère et mes jeunes frères et sœurs, 13, 12, 11, 9, 8 et 7 ans ils n'ont pas eu de problème. mon frère Robert 19 ans était déjà en France depuis 6 mois. Le matin je fais le tour des quelques copains encore présent, je vais chez mes amis Kaiser, Mr Kaiser en apprenant que j'allais à Oran me demande si je veux conduire la Simca familiale chez son frère à Oran. Une aubaine pour nous, nous pouvons monter à 6 dans la voiture, ma mère et la plus petite ont pris le car, quelle économie.
Nous arrivons à Oran chez mon frère aîné Joseph qui lui travaille à la mairie d'Oran, nous pensons passer plus jours en attendant d'avoir les billets de bateau, il y a plusieurs dizaines de milliers de personnes qui attendent avant nous, il faut prendre un Nº. Je conduis la voiture chez Mr Kaiser et en discutant avec lui, il me demande si je vais en France et qu'il peut m'avoir des billets, il est cadre à la  compagnie de navigation mixte, quelle chance encore. le lendemain à 14h nous embarquons sur le Sidi-Bel-Abbès, je ne me souviens pas très bien. le bateau est en surcharge les bagages sont entassés sur le pont dans de grands filets, nous sommes dans la cale, qui est pleine de rangées de chaises longues "transat ". Plein comme il est il ne tangue pas.
Le 21 juin nous Débarquant à Port-Vendres, et là une grande confusion règne pour récupérer les bagages, il a quelques volontaires de la croix rouge, mais ils sont totalement dépassés. Une fois les bagages récupérés nous allons à la gare prendre le train pour Castres. Arrivé à Castres chez l'amie de ma mère qui vit avec sa fille, ma mère s'aperçoit qu'il nous manqué une valise, comme nous n'avions pas beaucoup de vêtements et pas d'argent, elle repart pour Port-Vendres 220 km, elle ne revient que le lendemain toute triste sans la valise, un peut plus tard un transporteur sonne il vient nous livrer la valise, elle portait le nom et l'adresse à Castres. Pendant une dizaine de jours nous avons dormi les 8 en travers, au rez de chaussé dans un pièce vide, sur deux matelas juxtaposés et deux jour après 9 puisque mon cousin Francis nous à rejoint.
Le 2 juillet je commence à travailler à la SNCF, pour charger et décharger les wagons, le 1er août je reprends du service à la poste de Castres.
Mon père est rentré en France début 63.
Quel courage a eu ma mère pour mener à bien ce périple, elle qui ne sortait pas de Mascara ou presque et ne sachant pas lire., le 5 juillet on va fêter, si dieu le veut, ses 90 ans.
J'ai toujours  les valises en carton et la malle en bois.


Amitiés

Hors ligne

#2 20-06-2012 17:18:29

BENOUGUEF Noureddine
Invité

Re : Le 19 juin 50e anniversaire de mon départ de Mascara

C'est avec de l'amertume que j'ai parcouru votre récit Mr PIERRE.Avec le Mektoub(destin),on n'y peut rien faire.Sincerement;votre maman était très courageuse de résister durant ce périple,c'est une vraie mascareene.Avec 6 enfants en charge et sans argent,elle était arrivée.Transmettez lui m es compliments ;tout en lui souhaitant un joyeux anniversaire et la baraka des saints de Mascara sont avec elle.Votre Papa a débarqué début 63;il ne?  pouvait pas resté?Maintenant,on pourrais déduire que c'est un cauchemar.On va vivre avec le présent tout en priant por la santé.Tant qu'il y a de la vie,il y a de l'.espoir.Avec tous mes compliments Mr Pierre et on va essayer de pérenniser cette amitié sur ce fabuleux site.Cordialemen.Signé:DJAMEL

#3 21-06-2012 00:30:53

Pierre
Administrateur

Re : Le 19 juin 50e anniversaire de mon départ de Mascara

BENOUGUEF Noureddine a écrit :

Votre Papa a débarqué début 63;il ne?  pouvait pas resté?

Il n'est pas resté, car il a été congédié. Son frère mon oncle Toni, qui habitait l’hôtel de colonies bourrelier près de l'école Alexandre III,  est resté, il a vécu misérablement à Bab-Ali jusqu'à sa mort.
Moi je n'ai aucune amertume, sans être riche, nous avons bien réussi notre vie et nous passons une  retraite paisible. Que serions-nous devenus si nous étions restés seul Dieu le sait.  Le plus dur fut de ne pas savoir ce qu'étaient devenus et où étaient mes  amis. J'ai créé ce site non pas par regret, pour ma vie à Mascara, puisque nous n'avions rien, mais pour parler de notre jeunesse passée à Mascara et retrouver mes connaissances de jeunesse, chose pleinement remplie, puisque nous nous retrouvons régulièrement comme le témoignent les photos.


Amitiés

Hors ligne

#4 03-07-2012 20:30:47

moulai ali ahmed
Invité

Re : Le 19 juin 50e anniversaire de mon départ de Mascara

à l'occasion du 50 eme anniverssaire de l'indépendance de l'ALGERIE permetez moi monsieur Pierre de vous dire que tous les francais qui sont restés en Algérie aprés 62 travaillaient dans des consditions trés favorables et en toutes sécurité, en ce qui me concerne j'avais beaucoup de collègues francais qui travaillaient avec moi dans l'enseignement et ils étaient mieux considérés , nous avons histoires communes, il y avait du bon et du moins bon comme tout le monde connait, mais resterons un peuple respectueux des autres l'ALGERIE est un pays unique, son peuple est unique comme son histoire, je salut le courage de votre mère et tout ce qu'a endurée pour ses enfants et si elle est toujours de ce monde dites lui que je lui lance une invitation pour venir passer un séjour dans sa ville et à sidi bouhanifia mes salutations ahmed

#5 04-07-2012 08:56:45

mekkioui mokhtar3
Invité

Re : Le 19 juin 50e anniversaire de mon départ de Mascara

puisse dieu accorder longue vie à votre maman qui reste cependant un symbole pour tous ceux qui ont lu votre récit ,et joyeux anniversaire .

#6 23-02-2013 19:20:00

ORTEGA
Invité

Re : Le 19 juin 50e anniversaire de mon départ de Mascara

Salut Pierre,
c'est avec beaucoup d'émotion que je lis à l'instant ton message du 19 juin 2012. Beaucoup d'émotion parce qu'il m'a rappelé des souvenirs identiques. en juin 1962, nous habitions depuis peu à Mascara. Auparavant nous vivions à Froha. Mais avec les départs précipités de nombreux "européens" après les accords d'Evian, nous avions pu obtenir un appartement, pas loin de chez ma tante Anna, qui habitait rue Catina. Notre immeuble se trouvait dans une grande rue dont je ne me rappelle plus le nom.
Notre départ fut programmé de la manière suivante : les trois ainés des quatre enfants partiraient vers la fin juin, le reste de la famille plus tard. Le reste de la famille c'était mon père qui travaillait à l'hôpital de Mascara, ma mère qui faisait office de concierge dans l'immeuble et mon frère le plus jeune (11 ans).
Moi j'en avais 12 et 1/2, ma sœur presque 16 et mon frère 14 et 1/2.
Je ne me souviens plus par quel moyen de transport nous nous sommes rendus à l'aéroport de la Sénia. Un fois là-bas il a fallu attendre plusieurs jours. Les hangars étaient pleins de lits de camps, mais ils étaient tous occupés et réservés aux personnes plus âgées. Moi, j'étais consigné la nuit, je devais dormir sur les valises posées dans un couloir, ma sœur et mon frère restaient dehors, ils avaient retrouvé des copains et dormaient sur l'herbe. C'était l'été, les nuits étaient douces, certains jouaient de la guitare, les autres chantaient. Pour eux c'était la fête. A cet âge, point de nostalgie. Nos sentiments étaient mitigés, peut-être un peu de tristesse de quitter le pays qui nous a vu naître et qu'on ne reverrait certainement plus, mais joie de voir la France (la métropole), de prendre l'avion, d'enfin connaître la famille de notre mère (7 frères et sœur natifs de Provence et vivant dans cette région). Et surtout désir profond de s'éloigner au plus vite de cette pétaudière dans laquelle, chaque jour, on apprenait un attentat, un assassinat... ne plus vivre la trouille au ventre.
Je ne sais pas combien dura notre attente à l'aéroport (une semaine ou plus), tout ce que je sais c'est que, très peu de temps (2 ou 3 jours) après notre arrivée à Marseille, chez ma tante, nous regardions à la télé les manifestations de joie du peuple algérien fêtant son indépendance, c'était le 2 juillet 1962.
Mes parents n'arrivèrent en France qu'en septembre 62.
Malgré l'éloignement de mes parents et de mon petit frère, l'été 62 a été pour moi mes premières véritables vacances de pré-ado, loin des "événements" qui nous minaient de peur. Le dernier trimestre au lycée de Mascara où j'étais pensionnaire n'a pas été de tout repos, les concerts de casseroles et les (chtroungas) plastiquages nous tenaient souvent éveillés une bonne partie de nos nuits.
Tu vas croire que je n'ai vécu que des cauchemars, Il y a eu également de nombreux bons moments et je ne les oublie pas.
Merci Pierre pour ce site si riche en informations, en émotions, en souvenirs. Je le consulte toujours avec beaucoup de plaisir.
Mes meilleurs sentiments à toi et ta famille.

#7 28-05-2018 03:28:11

Bélalia soumya
Invité

Re : Le 19 juin 50e anniversaire de mon départ de Mascara

Bonsoir,

Je vous écris sans être sur que vous allez me lire ou me répondre. Mais votre message ma interpellé...mes parents sont originaires de la région de mascara et le plus drôle c'est que mon arrière grand du côté de ma mère s'appelait Henriette Moutraire. Elle avait fait le choix difficile de quitter famille et aisance pour épouser son amour, on suppose qu'il venait du Maroc,  un chleuh qui s'appelait pour sa par Boussetta Said.   
Du coup auriez vous des détails sur  cette famille en gardez vous des souvenirs?

Je n'ai pas connu la guerre d'Algérie, même si j'ai connu ceux qui l'ont vécu et fréquenté mes arrieres grands parents, ils la decrivaient tous comme une femme formidable, bonne et généreuse qui cousait des robes pour les petites filles...Elle était aimée.

Je suis désolée pour le déchirement que c' a à du être pour vous de quitter votre pays. Vous remarquez que je dis "votre".
Mes parents qui ont vécu cette période ne s'accordent pas dans leurs souvenirs, normale, ma mère a une grand mère française, elle ne pouvait rejeter son héritage. Mon père est frère de révolutionnaire, d'une famille qui estimait défendre sa dignité dans le sang.

Tous ça n'a pas de sens à mes yeux. J'appartiens à la terre, cette planète, nous sommes tous issue du même sol.
Vous êtes toujours chez vous.

Avec toute mon amitié pour votre maman si elle est encore de ce monde.

#8 29-05-2018 22:27:02

Pierre
Administrateur

Re : Le 19 juin 50e anniversaire de mon départ de Mascara

Bonsoir Belalia Soumis,  je n'ai aucune nouvelle de Mme Moutraire. Je crois me souvenir qu' elle était parti de Castres quelques années apès, avec sa fille qui avait à cette époque entre 20 et 25 ans. Ma mére qui à toujours vécu à Castres depuis 62 est décédée il y a 3 ans.


Amitiés

Hors ligne

#9 11-08-2018 02:51:53

Belalia soumya
Invité

Re : Le 19 juin 50e anniversaire de mon départ de Mascara

Bonjour,

Merci d'avoir pris la peine de me répondre.

Amitié

Soumya

Réponse rapide

Veuillez composer votre message et l'envoyer
Êtes-vous un humain ou un robot ?

Vérification que ceci est demandée par une vraie personne et non par un programme automatisé.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.4.6