Annonce


Besoin d'un assurance personnalisée

TOUTASSURANCES31

Nathalie RUBIRA Courtier


Pour formuler une nouvelle demande "Nouvelle discussion" il faut être enregistré et identifié

#1 12-07-2012 22:28:20

QUINTILLA-JAEN colette
Invité

le Départ de Maman: 7 juillet 1962

Merci Pierre pour ton témoignage et pour nous permettre d'apporter le notre "50 ans après". Je ne parlerai pas de mon départ pour la métropole le 12 juin 1962 dans les conditions que furent celles de tant d'entre nous mais je voudrais relater le départ, quelques jours plus tard, de ma maman "Cécile" et de ma grand-mère paternelle "Henriette" paralysée et condamnée, déjà depuis 20 ans, à vivre dans un fauteuil roulant. Mon papa les avait accompagnées à la Sénia le 7 juillet (lui embarquera ensuite par cargo pour Port Vendres avec quelques valises de plus) Il essaya donc de les faire partir le jour même pour Toulouse (vu l'état de ma gran-mère) mon oncle les attendait à Salvagnac dans le Tarn, mais hélas pas de place pour Toulouse ce fut donc dans un avion pour Marseille qu'elles s'envolèrent. Arrivées à Marignane Maman, qui n'avait jamais pris un train de sa vie, dut se débrouiller pour faire transporter "Mémée" de l'aéroport à la gare et la faire "monter" dans un train. Il faut que j'ajoute que le fauteuil de "Mémée" ne ressemblait en rien à un fauteuil d'handicapé actuel, il était mobile grâce à des petites roulettes de 5cm de diamètre et que "Mémée" ne pouvait pas aller aux toilettes comme tout le monde donc Maman promenait un bassin hygiénique dans un cabas au cas où..... L'arrivée en gare de Toulouse fut des plus folkloriques: pendant que Maman s'était éloignée à la recherche de "bras forts" pour l'aider à descendre "Mémée" du train et bien.... le train a redémarré avec "Mémée" dedans complètement affolée.. Maman pleurait, "Mémée" hurlait....Par miracle le wagon de "Mémée" ne fit que quelques manoeuvres en gare et après un grand moment d'angoisse on a pu la descendre de ce fameux train mais elles se sont retrouvées toutes les 2 seules sur le quai dans l'indifférence générale, juste un "gentil" chef de gare qui leur a indiqué "la Croix Rouge? c'est par là..pas très loin" et Maman a poussé le fauteuil de "Mémée" sur le trottoir le long de la gare Matabiau pendant au moins... 1km, nous disait-elle, et personne pour l'aider (imaginez l'état des roulettes du fauteuil!) Au bout de la rue, enfin la Croix Rouge: là on a mis "Mémée" dans un ambulance via Salvagnac, mon oncle et ma tante les attendaient dans un "2 pièces" où nous avons vécu et dormi à 11 pendant 2 mois sur des matelas parterre.
C'est avec humour et dérision que ma chère Maman a toujours raconté son arrivée sur cette " belle terre d'accueil" qu'est la France, c'était peut-être sa façon à elle de conjurer le sort. Aujourd'hui elle n'est plus là et j'essaye de lui rendre hommage par ces quelques lignes sur ce formidable site.

#2 22-07-2012 02:27:54

MOULAI ALI AHMED
Invité

Re : le Départ de Maman: 7 juillet 1962

pour Colette je dirais que tu as une grand-mère courageuse, d'aprés ce que  tu as écrit dans ton commentaire et votre retour précépité vers la métropole, pour lui faire plaisir meme si elle n'est pas de ce monde actuellement il faut penser de revenir un jour dans votre ville vous serez la bienvenue car 50 ans aprés Mascara a beaucoup changer depuis 1974 elle a été élevée au rang de wilaya ( département ) et compte actuellement plus de 100 milles habitants le site de PIERRE a permis aux Mascareens des deux rives de se rencontrer à nouveau et c'est tant mieux pour l'avenir merci

#3 28-07-2012 01:48:52

Djamal BENOUGUEF
Invité

Re : le Départ de Maman: 7 juillet 1962

Madame Colette salut.J'ai lu votre récit et j'ai admiré le courage  de votre maman.Le départ en catastrophe a beaucoup boulversé les familles;jusqu'à meme les faire disperser.C'était inattendu et précipité.Donc, c'était plus fort.Mais ,la vaillance et le savoir faire ont aboutit à améliorer les situations catastrophiques.Le bon Dieu et la croix rouge ont ramenés les désespérés à de meilleures raisons.Apparemment;tous les éxilés sont parvenus à se faire de situations qui leurs a permis de survivre en 1er lieu et de vivre en 2eme lieu ,que Dieu soit loué.La création de ce site a permis à un bon nombre de pieds noirs à se retrouver,que se soit des amis perdus de longues durée ou de familles dispersées par le rapatriement.Un grand hommage est rendu à Mr Pierre d'avoir eu l'idée géniale de créer ce fabuleux site.Le tout a été couronné par la création des A.C.M qui se rencontre annuellement à la Lauze.Le nombre ne cesse de s"accroitre d'année à année.Je vous inviterais Mme Colette à s'adhérer.L'association meme organise annuellement,les voyages à destination de Mascara guidé par Mr Daniel ST Hamont.Recevez mes salutations les plus chaleureuses  de votre chère ville.

#4 30-11-2012 16:03:59

Josiane Albertini
Invité

Re : le Départ de Maman: 7 juillet 1962

C'est en pleurs,  que j'ai lu le récit de ma grand-mère et de ma tante. C'est par respect que ma cousine n'a pas tout dit sur ma grand-mère c'est qu'elle est restée très jeune veuve, mon grand-père mort du typhus. Donc veuve avec 5 enfants et le  plus vieux 16  et le plus jeune 5 ans évidemment sans sécurité sociale ni allocations familiales. Elle a eu de la chance que ses enfants très travailleurs et courageux s'étaient fait une belle situation. Là encore le malheur ne l'a pas épargnée. Sa fille meurt à 32 ans et deux de ses fils sont tués par les fellagahs à 43 et 46 ans, et le 3e blessé. Elle déjà sur son fauteuil paralysée. Heureusement il en est resté 1 et une belle fille qui ne l'ont jamais abandonnée malgré son lourd handicap de 25 ans. Ils l'ont toujours gardée à la maison jusqu'à son dernier jour, soignée et aimée. Ma tante très fatiguée du coeur aidée de ses enfants dans des moments très durs. Ma tante et mon oncle nous recevaient toujours les bras ouverts, le malheur est qu'avec la distance nous ne pouvions souvent aller les voir. Mais vraiment tous les deux ils auraient mérité une grosse médaille.

Malgré leur départ, on pense toujours à eux avec beaucoup de fierté et de reconnaissance.

#5 10-03-2013 18:20:45

Maia Alonso
Membre

Re : le Départ de Maman: 7 juillet 1962

Très touchée, Colette, par ton témoignage. Tu ne me l'avais jamais raconté. C'est important de garder tout cela. Très émouvant !


Maïa Alonso, Graine du Bled smile

Hors ligne

#6 08-04-2013 00:11:07

hmida de bab ali
Invité

Re : le Départ de Maman: 7 juillet 1962

pour colette , je dirais de prendre ton courage à deux mains et venir visiter ta ville et les endroits ou vous estes née et grandir avec ta famille vous serez recu comme il se doit , car nous mascaréens à travers toute l'Algérie nous sommes connus par la qualité de l'acceuil et l'étendue de nos coeurs, l'invitation est lancée à toi de la saisir car tu le mérite merci d'avance

Réponse rapide

Veuillez composer votre message et l'envoyer
Êtes-vous un humain ou un robot ?

Vérification que ceci est demandée par une vraie personne et non par un programme automatisé.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.4.6