Ceux de chez nous   

Accueil • Galerie • Armoire aux souvenirs • Poésies • Amis de Mascara • Forum

              Dernière modification le 15/01/2007

Laoufi Boualem

• Remonter •
• BENCHENANE Hamza •
• Margaux FABRE •
• Laoufi Boualeme •
• PEDAILLE Fernand •
• MUSELLI Pascal •
• Marcel FENOLL •
• HEINTZ Pierre •
• MALE Fernand •
• DOMMARCO Marcel •
• CHEVASSUT Amédée •
• BAGNERIS Victor-Louis •
• Gérard Fuentes •
• René et slyvère Manchon •
• Maurice BANOS •
• Raymonde Ripoll-Boulet •
• Daniel SAINT-HAMONT •
• Mustapha BENCHENANE •
• Claude SAUVAGE •
• Fred FOREST •
• Alain AFFLELOU •
• Charles CAMBES •

 

Par décret du Président de la République en date du 15 mai 2006(JO du 16), notre ami Laoufi Boualem, colonel en retraite et président d'un comité du Souvenir français, a été promu officier de l'ordre national du Mérite au titre du ministère des Anciens combattants.
Déjà titulaire de nombreuses décorations dont la Légion d'honneur, depuis mars 1986, Boualem a bien mérité que nous lui rendions hommage.

Claude

Boualem interne au collège de Mascara

Chez nous, nous aurions dit « MEKTOUB », c’était écrit, mais lui mon Ami Boualem, avait décidé que son départ du collège serait le commencement d’une  nouvelle vie, de sa grande aventure, il continuerait la grande Saga de ses ancêtres au service de la France.

 Le 12 octobre 1862, son aïeul  LAOUFI EL Hadj , né en1839, signait son premier contrat au titre du  2e régiment de Spahis Algérien devant le sous-intendant de Mascara (ORAN), il avait le matricule 42.

Depuis la famille LAOUFI a compté : 3 morts pour la France, 4 officiers, 7 sous-officiers. Un tableau synoptique nous montre la lignée de toutes les décorations des membres de sa famille.

Légion d’honneur

7

Médaille militaire

9

 

ONM

1

Actions d’éclats et Croix de guerre

22

Valeur militaire

3

 

Médaille Coloniale

13

 

Médaille commémorative

19

Mérite agricole

13

Palmes Académiques

2

Nicham EL Anouar

3

Nicham iftikhar

6

Ouissame Alaouite

2

Etoile du Benin

1

 Légion d’honneur.    Médaille militaire.      ONM.               Actions d’Eclats et   

                                                                                                       

   Comment avec de  tels  gènes Boualem, aurait-il pu choisir une autre voie que le métier des armes ?

 Né  

Comment avec de  tels  gènes Boualem, aurait-il pu choisir une autre voie que le métier des armes ?

Né  le 7 juillet 1930 à Géryville (Oran), il entre  le 22 novembre1950 à l’école de  sous-officiers de Saint Maixent, commandée par le Colonel GANDOET.

Il est nommé sergent le 1 Juillet 1951.

Affecté au 26 Régiments d’Infanterie de Strasbourg, il sera nommé  Sergent- Chef le 1er Janvier 1953.

De 1954 à 1955, il rejoint l’Indochine avec le 7 ième Régiments de Tirailleurs Algériens en tant qu’adjoint au Chef de section.

DE 1955 à 1956, toujours avec le même régiment et adjoint au chef de section, il rejoint les AURES.

 Son destin se précise, après les EOR, il est nommé Aspirant le 1 Décembre 1956.

Avec le 5GCP Algérie en qualité de chef de section, il est cité à l’ordre de la Brigade

 De juillet 1957 à  Octobre 1957, il participe au centre d’Entraînement des Moniteurs de la Jeunesse d’Algérie et fait partie intégrante de la création de ce Centre à Issoire, il est alors adjoint au commandant de Brigade….

 Son intégration dans l’armée d’active voit son couronnement, il est nommé Sous –Lieutenant d’active le  1 Octobre 1958.

Puis Lieutenant  le 1 Octobre 1960.

Des lors, ses séjours en Algérie à des postes de hautes responsabilités confirment ses qualités de chef et de meneurs d’hommes et ses affectations en Métropole le mènent vers la consécration de ses désirs et de ses vœux les plus chers.

Nommé Capitaine en  1965, puis Chef de Bataillon en 1976 et enfin apothéose pour le petit Géryvillois  , Colonel en 1982 ;

 Il est admis a prendre sa retraite le 1 er Mai 1982.

 Mais toujours prêt à répondre présent, il séjourne en Irak pendant la guerre Iran- Irak, comme conseiller en armement et observateur de 1982 à 1987.

 Le retour à la vie civile n’arrête pas ses activités, il milite au sein des associations :

 -ANMONM : Vice Président du bureau départemental du Puy de Dôme.

-SEMLH : Adhérent.

-ADO : Adhérent.

-ANOCR : Adhérent.

 La lignée des Militaires n’est pas prête de s’éteindre dans cette famille.

 Son fils Pierre né le 12 Octobre 1967 à Montpellier suit les traces de son père, Parachutiste, diplômé d’état major a été nommé Chef de Bataillon le 1 juillet 2003.

 Avec le 1 er RCP, il a séjourné en nouvelle Calédonie, en Afghanistan où il a participé à la formation des Officiers supérieurs Afghans ce qui lui a valu une des plus hautes distinctions de ce pays.

Après deux années passées au Sénégal en coopération avec l’armée Sénégalaise, Le Chef de Bataillon LAOUFI  Pierre est affecté dans l’hexagone.

 LAOUFI Pierre, fils du Colonel LAOUFI  Boualem est issu d’une famille  au service des Armes de la France depuis 144 ans, sans discontinuité. 

Claude

                                     - :- :- :- :- :- :- :- :- :- :- :-

 

Haut de page